Objectif: stop l’acné! – Routine skincare peaux acnéiques et grasses

Temps de lecture : 9 minutes Après plus de six mois de tests de routines anti-acné, voici enfin ce qui fonctionne sur ma peau grasse et acnéique!

Je te parle très souvent d’acné, sur Instagram. Et je ne t’ai jamais fait d’article spécialement sur ma routine de soin. Si tu te demandes pourquoi, la réponse est toute simple: je voulais être sure de l’efficacité des produits, et être sûre que ma dermatillomanie était la seule cause de la résistance de mon acné. Et aujourd’hui, je le sais. Mon acné est finalement plus légère que ce que je pensais depuis des années, et cette routine skincare est celle qui me convient. Si tu as la même peau que moi, à savoir grasse comme pas permis et avec des chtars qui donnent à ta peau 15 ans de moins, tu es au bon endroit!

Il est essentiel de rappeler que je ne suis pas dermatologue, et que les conseils donnés dans cet article ne dispensent personne d’une consultation chez un.e professionnel.le de santé qualifié.e et compétent.e.

Mon acné

J’ai commencé à avoir de l’acné vers l’âge de 10 ou 11 ans. Si t’es de la team 90’, tu as du connaître les produits comme Biactol (qui pue), Exfoliac (Surtout parce qu’il y avait en cadeau un walkman radio) ou Eau Précieuse. J’ai surtout appris à éclater les boutons, les transformer en grosses plaies dégueulasses, et j’ai mis des années avant de trouver la bonne routine. Inutile de te dire que ma dermatillomanie n’a pas arrangé les choses.

via GIPHY

Mon acné est finalement modérée, et aggravée par mes tocs. Un bouton kystique par ci par là (coucou les hormones qui sont aux fraises, oui les ovaires polykystiques, c’est à vous que je parle, sales bâtards), et parfois un gros bouton blanc super jouissif à péter, et les pores bien bien dilatés. Vraiment. Genre le Millenium Falcon y rentre pépouze. Il y a quelques points noirs, mais j’ai plutôt de la chance, ils sont quand même assez rares.

Ma peau est donc pleine de cicatrices d’hyper-pigmentation. En gros, elle a été tellement abîmée de plaies que la peau, en cicatrisant, elle a déconné. Elle a mis la blinde de mélanine alors qu’il n’en fallait pas autant, d’où les tâches rosées, que je traîne depuis des années.

L’objectif que je vise: avoir une peau avec le moins possible de tâches, des pores moins dilatés, moins de boutons kystiques et moins de spots blancs. Diminuer l’acné, de manière générale. J’ai essayé deux traitements, les deux ont donné des résultats. J’ai hésité entre deux marques, donc j’ai testé les deux!

Avant que je prenne réellement soin de ma peau, j’avais d’énormes plaques comme celle-ci, très gonflées et un peu partout. Je ne prends pas mon acné en photo, ou alors très rarement. Cette plaque était en voie de guérison.

Première routine

  • Éponge de konjac, autour de 7€ suivant les marques.
  • Savon visage pour peaux grasses et acnéiques Pachamamaï, 9€50,
  • Tonique Purifiant à l’acide salicylique 1%, Typology, 17€90,
  • Trio de sérums anti-imperfections: niacinamide, acide glycolique, acide salycilique, 28€50,
  • Crème visage purifiante au Zinc PCA 4% + extrait de bambou, Typology, 19€50.
  • Sérum imperfections au Bakuchiol, Typology, 12€80.
  • Peeling AHA + BHA, The Ordinary, 7€20
    • Prix total de la routine: 102€40.

Vraiment, faut arrêter de dire que Typology est une marque bon marché, parce que ce n’est pas le cas! Cette routine anti acné est loin d’être accessible à tous les budgets, et le prix a largement participé au fait que j’ai préféré changer de marque, même si j’étais très satisfaite de ces produits.

Routine du matin

Je commence par nettoyer mon visage avec l’éponge de konjac et le savon Pachamamaï. Ça fait plusieurs mois que je l’utilise et que je le rachète, et j’en suis vraiment contente! Il contient de la lavande, et de la bourrache, qui sont des ingrédients réputés pour leurs vertus purifiantes et antiseptiques. Idéal pour nettoyer une peau abîmée de plaies. L’éponge konjac est douce et légèrement exfoliante à la fois, pour bien nettoyer la peau et débarrasser les pores dilatés de leur sébum.

J’applique avec les doigts (mains lavées au préalable hein, sinon ça ne sert à rien) le tonique à l’acide salycilique, qui sert à limiter le développement de bactéries, affiner le grain de peau, et équilibrer le pH de la peau. Honnêtement? Je ne trouve aucun changement grâce à cette lotion. Que je l’utilise ou pas, le résultat est exactement le même! Je n’ai toujours pas fini la bouteille, mais quand elle sera finie, je ne la rachèterai pas.

J’applique 3-4 gouttes de sérum de niacinamide. Cette molécule est fantastique et est devenue une de mes indispensables! La niacinamide stimule la micro-circulation sanguine, diminue les rougeurs et les imperfections, et améliore l’aspect général de la peau. Les rougeurs sont bel et bien estompées, et les imperfections sont moins nombreuses, donc c’est un grand oui pour la niacinamide!

Et pour finir, je mets ma crème hydratante au zinc et à l’extrait de bambou. Cette crème est douce, ne laisse pas la peau grasse. Elle réduit les imperfections grâce au zinc, régule l’excès de sébum et hydrate la peau. Encore une fois, un indispensable pour les peaux à acné! Enfin de l’hydratation pour les peaux grasses qui ne cause pas de boutons, donc celle-ci, je la rachèterai à coup sûr, et j’ai même un tube d’avance!

Routine du soir

La routine du soir est légèrement plus longue que celle du matin. Je nettoie ma peau exactement comme le matin, pour débarrasser ma peau du sébum de la journée, de la transpiration et de la pollution. Ensuite, je mets le tonique qui ne sert à rien parce qu’il faut vraiment le finir.

À (re)découvrir :   5 faux amis de ta peau

J’enchaîne avec le sérum à la niacinamide, et ensuite j’applique le sérum à l’acide glycolique. Ce sérum resserre les pores et exfolie la peau, et lutte contre les points noirs. Si j’ai de gros boutons localisés, je remplace l’acide glycolique par de l’acide salicylique, que je mets uniquement sur les boutons. Il ne faut pas appliquer ces deux acides en même temps, donc je choisis en fonction de l’état de ma peau.

Pour finir, j’applique le sérum au bakuchiol, qui lutte contre les imperfections et régule la production de sébum, et est hydratant.

Qu’est ce que je pense de cette routine anti acné?

J’aime beaucoup les sérums niacinamide, acide glycolique et acide salicylique. Je trouve qu’ils ont une réelle efficacité sur mes imperfections et sur l’aspect de ma peau. La crème hydratante est aussi excellente, elle hydrate tout en luttant contre les imperfections et l’excès de sébum, sans provoquer de bouton supplémentaire.

En revanche, je trouve le tonique totalement inutile, et je ne sais pas trop quoi penser du sérum au bakuchiol. Il est à base d’huile de noisette, et même si cette huile est non comédogène, ça reste de l’huile, et j’ai assez d’huile sur le visage naturellement. Je n’arrive pas à savoir si il a un réel effet ou non sur ma peau, donc je ne pense pas le renouveler une fois qu’il sera fini.

Niveau prix, je trouve cette routine très chère. Et les produits les plus chers sont ceux qui sont, pour moi, les plus superflus. J’hésitais entre Typology et The Ordinary, et je pense me diriger vers la seconde pour les sérums, et conserver de Typology la crème hydratante et l’acide glycolique uniquement.

Pour résumer: cette routine a fait du bien à ma peau! Mais pas à mon porte monnaie… Les effets ne sont pas immédiats, il faut quand même attendre au moins trois semaines avant que l’acné ne commence à disparaître. Mais les résultats étaient bien là!

Pas encore parfait, mais il y a quand même un sacré changement: adieu les plaques!

Seconde routine

  • Éponge de konjac, autour de 7€ suivant les marques,
  • Savon à l’ortie, Typology, 9€80,
  • Sérum niacimanide 10% et zinc 1%, The Ordinary, 5€90,
  • Peeling AHA + BHA, The Ordinary, 7€20,
  • Alpha Arbutin 2% + HA, The Ordinary, 8€90,
  • Sérum Acide lactique 10% + HA, The Ordinary, 6€80,
  • Sérum Imperfections local à Acide Salicylique 2% + Zinc 1%, Typology, 9€80.
    • Prix total de la routine: 55€40.

Les produits The Ordinary sont vraiment beaucoup moins chers que les Typology, ont beaucoup plus de contenance, et une composition clean. Un produit Typology fait 15ml pour environ 9€, alors que les The Ordinary font 30ml pour environ 8€! Il y a des produits que je n’ai pas eu besoin de racheter, que j’utilisais dans ma précédente routine.

Quand tous mes produits Typology seront finis, je pense acheter les produits similaires de The Ordinary, excepté pour la crème hydratante et pour le savon, éventuellement.

Cette routine ne contient pas l’acide glycolique, parce que je n’ai pas réussi à m’en fournir, ce sérum étant en rupture chez Typology et chez The Ordinary. Je fais pour l’instant sans, et je me le rachèterai chez la seconde marque quand il sera de nouveau en stock.

Routine du matin

Comme d’habitude, je me nettoie le visage avec mon éponge de konjac et un savon. Ayant fini mon savon Pachamamaï, j’ai voulu changer pour celui de Typology, et je le trouve encore plus doux!

J’enchaîne avec toujours ma niacinamide, et avec le sérum Alpha Arbutin. Ce sérum réduit les tâches d’hyper-pigmentation. J’applique ensuite ma crème hydratante Typology et c’est parti mon kiki.

Routine du soir

Encore une fois, je me lave et j’applique ma niacinamide. J’ajoute l’alpha arbutin comme le matin, et je mets le sérum à l’acide lactique. L’acide lactique a un léger pouvoir exfoliant (la propriété que je recherchais sur l’acide glycolique), calme les rougeurs, et renforce la barrière hydrolipidique de la peau. J’ajoute le sérum de bakuchiol par dessus parce qu’il faut le finir, et si boutons localisés, j’ajoute par petites touches l’acide salycilique. Et dodo!

En extra

Que ce soit dans la première ou dans la seconde routine, j’utilise le peeling rouge The Ordinary toutes les semaines, quand ma peau n’est pas trop abimée. C’est un masque exfoliant qui unifie le teint et qui décongestionne les pores. Il corrige aussi les irrégularités de texture, et les tâches.

Ce masque est très acide, et peut piquer la peau si il y a des boutons percés par exemple, ou une peau abimée. Il faut le garder jusqu’à 10 minutes, surtout pas plus. Il faut aussi éviter l’exposition au soleil dans la semaine qui suit, donc je préfère l’utiliser en hiver, ou quand je ne sors pas au soleil. Sinon, il faut utiliser une protection solaire. Si la peau n’est pas abîmée, le produit peut légèrement picoter, mais rien d’insupportable. Ce masque peut faire peur, mais il est vraiment efficace. Si tu hésites à l’utiliser, renseigne toi bien avant histoire de ne pas être déçue.

Quelle est la meilleure routine anti acné finalement?

Que ce soit chez Typology ou chez The Ordinary, les compositions sont efficaces et plutôt pas mal. Il y a une des deux marques qui coûte le double de l’autre, donc je vais naturellement au moins cher. Cependant, il y a certains produits que je continuerai d’acheter chez Typology, qui ne se trouvent pas chez The Ordinary.

Que ce soit chez l’une ou l’autre, les produits sont nommés en fonction de leurs actifs et non de leur but. Le gros avantage de Typology, c’est qu’il est très facile de choisir les produits, parce que tout est expliqué et classé suivant les problématiques à résoudre. Chez The Ordinary, c’est clairement le bordel: il faut vraiment passer du temps à se renseigner pour choisir les produits, et c’est le principal inconvénient de la marque.

À (re)découvrir :   Je suis dermatillomane

Là ou Typology déconne sérieusement.

En revanche, le gros inconvénient de Typology est dans leur communication. Je suis toutes les semaines assaillie de mails de publicité pour leurs produits. Les textes des mails sont très insistants, et donc très agaçants. On dirait que ces mails poussent en permanence à consommer plus! C’est vraiment dommage pour une marque qui fait des compositions minimalistes. Le minimalisme et la surconsommation ne vont pas ensemble. Les mails ne tiennent pas non plus compte du type de peau, donc je peux me retrouver pleine de pubs pour peaux sèches. Donc oui, je n’ai qu’à enlever l’inscription aux newsletter. Mais clairement, ça me fait chier quand même.

Cette marque a aussi la sale habitude de changer les compositions de ses produits très souvent. Il y a eu une période ou le trio de sérums anti imperfections n’existait plus! Là il est revenu mais avec des modifications. Pareil pour le sérum au bakuchiol: la base huileuse a changé. Idem pour les prix! Par exemple, le tonique qui ne sert à rien a pris deux euros en plus en six mois à peine. Le trio de sérums a pris 50 centimes. La niacinamide qui passe de 9€34 à plus de 11€, avec la même contenance. Je trouve ça dégueulasse de changer les compositions et les prix aussi rapidement.

Une marque vraiment passionnée de cosmétiques? Ou bien une opportunité financière?

Et surtout, j’ai l’impression que Typology s’inspire énormément (pour ne pas dire copier) The Ordinary. Flacons en verre, compos clean, produits nommés par leurs molécules, sérums de soin, sérums de teint… C’est exactement la même chose. Le seul argument qu’ils ont en plus, c’est le fait que ce soit une marque Française. Là ou ça pêche, c’est que la marque a été conçue par un commercial (le créateur de la marque MADE de meubles super chers) et non par des professionnels du skincare.

Le moins cher forcément moins bien?

J’ai finalement plus facilement confiance en The Ordinary, qui ne change pas de compositions et de prix comme de slip. Donc oui, ce n’est pas made in France contrairement à Typology, mais financièrement c’est beaucoup plus avantageux, alors même que les produits sont de bonne qualité et efficaces. Cette marque exige que ses clients soient renseignés sur les molécules, mais tout s’apprend, et on s’y retrouve facilement grâce aux conseils donnés un peu partout sur des blogs et les sites marchands.

The Ordinary est aussi disponible chez Nocibé, Sephora, Beauty Bay… Les produits sont très faciles à trouver un peu partout. Cette année a été compliquée parce que beaucoup de ruptures de stocks a cause de la crise COVID, mais en cherchant bien, on arrive à trouver ce qu’on veut. La seule chose auquel il faut faire attention, c’est qu’il y a beaucoup de contrefaçons. Donc privilégie les boutiques de confiance, évite à fond Amazon, ou alors achète directement sur le site de la marque.

Je pense que Typology est très très cher à cause du site qui donne plein de conseils et qui évite d’avoir à chercher, parce que c’est une marque Française, et parce que leur mentalité est de vendre à fond. Alors que The Ordinary, oui c’est pas cher, mais il faut que tu te débrouilles pour chercher ce que tu veux. Tu as un service en moins, mais dont tu peux te passer grâce à tes recherches, mais que tu peux avoir chez Nocibé grâce à un.e conseiller.e gratuitement.

Le choix est assez simple, entre ces deux marques.

Pour le renouvellement de ma routine, je prendrai donc mes produits chez The Ordinary, mis à part la crème et le savon. Mais le jour ou ces produits existeront chez The Ordinary, je les prendrai chez eux sans hésiter! Je ne pense pas pouvoir atteindre la peau parfaite à cause de certaines cicatrices d’acné et à cause de mes tocs, mais ces produits améliorent l’aspect général de ma peau.

Autres solutions contre l’acné?

Peut-être que tu te demandes pourquoi je ne prends pas de traitement médicamenteux contre l’acné, comme Roaccutane par exemple. Ce médicament est inenvisageable pour moi à cause de ses contraintes, de ses effets secondaires, et des incompatibilités avec mes traitements actuels.

Ce traitement est vraiment dangereux. Savais-tu qu’il était obligatoire de faire des tests de grossesse avant le traitement, et pendant? Ce médicament peut être très dangereux en cas de grossesse pour le foetus. La contraception est donc obligatoire pendant ce traitement, ainsi que les tests réguliers. Les effets secondaires sont aussi difficiles à vivre: la peau est totalement asséchée, et partout! Pas uniquement sur le visage. Je ne pense pas que souffrir autant vaille le coup pour se débarrasser de l’acné, ce n’est que mon avis personnel.

Le combat contre l’acné est permanent. Un jour, j’arriverai à retrouver une peau propre, je le sais. Si je continue d’être régulière dans mes soins et que j’arrive à contrôler mes tocs. Mais ce n’est pas parce que l’acné sera parti qu’il faudra arrêter les soins! Il faut en permanence faire attention à sa peau, éviter de se toucher le visage, avoir les mains propres pour appliquer n’importe quel produit, et continuer d’appliquer les bons produits.

Et toi?

Dis-moi tout sur ta peau! Tu as de l’acné? Comment tu arrives à t’en débarrasser? J’espère que cet article aura répondu à tes questions et te permettra de trouver de quoi soigner ta peau!


Cet article n’est ni une collaboration, ni un partenariat. C’est l’expérience de mes tests personnels depuis le mois de mai 2020 grâce à mes achats personnels. Cet article ne contient aucun lien affilié.

Une réaction? Un avis?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :