La méditation m’a sauvée

Temps de lecture : 4 minutes La méditation, ou comment j’ai retrouvé le sommeil.

Tu as aimé ce post?

Peut-être que si tu me suis sur mes réseaux ou sur ce blog, tu sais que je suis particulièrement tendue en ce moment. Je suis très à fleur de peau à cause de pas mal de choses. Effets secondaires indésirables de médicaments qui m’aident à survivre aux douleurs chroniques, solitude, manque de sommeil à cause de mes insomnies régulières… Et depuis quelques temps, j’expérimente des choses pour retrouver le sommeil, et en même temps, améliorer mon quotidien. Et la méditation a littéralement changé ma vie depuis que je m’y suis initiée.

À la recherche de solutions

Je suis partie du principe que si je n’arrivais plus à gérer mes émotions, il fallait que je trouve une solution. Ce n’était plus gérable. Je ne me supportais plus, et notre relation de couple était très tendue par moments. Certes, la morphine entraîne pas mal de changements dans mon quotidien. Mais ça, je ne peux rien y faire puisque je n’ai pas d’alternatives.

Pour pouvoir trouver une solution à ce mal-être ambiant, il fallait que je réfléchisse. Que j’en trouve une des causes, autre que les morphiniques. Un problème sur lequel je pouvais agir, pour améliorer mon quotidien. Et dans le même temps rendre notre vie de couple plus douce. Et mon gros problème sur lequel je pouvais faire quelque chose, et qui était responsable de pas mal de problèmes émotionnels était le manque de sommeil.

Comment dormir quand le cerveau n’arrête pas de réfléchir, même au moment du coucher? C’est simple: je n’arrivais plus à dormir. Et moins je dormais, moins j’arrivais à trouver le sommeil. Je ne pouvais tout simplement pas être apaisée au moment du coucher parce que trop de choses me tournaient dans la tête. Problèmes au travail, problèmes de santé, émotions à fleur de peau, douleur, angoisses multiples… J’ai donc décidé de me pencher sur ce problème.

J’ai éliminé la possibilité d’utiliser des médicaments pour trouver le sommeil. Je prends déjà bien assez de médicaments, qui sont d’ailleurs des stupéfiants. J’ai cherché une méthode plus douce pour me vider la tête. Et on m’a conseillé de me tourner vers les méthodes de relaxation, du type sophrologie ou méditation.

Essai

Je me suis naturellement tournée vers l’application Petit Bambou, conseillée par une adorable brancardière lors de mon dernier long séjour à l’hôpital. Elle m’a beaucoup aidée à me détendre alors que je partais en crise de panique sur le brancard, en chemin vers le bloc opératoire. Et quand j’ai vu à quel point j’étais réceptive à ces exercices, elle m’a conseillé cette application.

Depuis le mois d’Août, les exercices de méditation et de sophrologie font maintenant partie de mon quotidien. Je n’aurais jamais pensé être réceptive à ces pratiques, étant très sceptique de nature.

À (re)lire :   Ces produits "boosters" de sexualité.

J’ai donc commencé les séances gratuites de Petit Bambou. Et j’ai été tellement conquise que je me suis décidée à prendre l’abonnement mensuel. Petit Bambou a, pendant plusieurs mois, largement contribué à ce que je dorme mieux.

Au niveau des exercices que je faisais, je faisais de mon possible pour varier. Sophrologie, balayage corporel, visualisation, respiration rythmée… afin de ne pas me lasser, et du coup empêcher mon cerveau de s’ennuyer et de penser.

Confirmation

En plusieurs mois d’utilisation de ces méthodes pour dormir, j’ai retrouvé un sommeil à peu près correct. Évidemment, sur les périodes ou mon angoisse est beaucoup plus intense, ça ne peut pas fonctionner à tous les coups. Mais quand même, la méditation au moment du coucher est devenu mon incontournable.

Sauf qu’il restait deux problèmes majeurs:

  1. Cela restait une application sur le téléphone: donc écran excitant pour le cerveau à cause de la lumière bleue, même en réglant le téléphone avec une fonctionnalité de nuit. Et qui dit écran de téléphone dit lumière: la lumière dérangeait mon mari, et le but n’était pas de l’empêcher de dormir. Sans parler de la batterie qui se vidait à vitesse grand V, pour se retrouver à plat le lendemain matin…
  2. Qui dit abonnement, dit dépense d’argent. Payer presque dix euros par mois pour dormir alors que clairement, je n’avais pas les moyens de me l’offrir, c’était problématique. Je ne pouvais pas assumer cette dépense sur le long terme.

Je sentais que j’avais besoin de ces exercices pour pouvoir avoir plus de chances d’avoir une nuit de sommeil. Mais ces deux inconvénients étaient vraiment trop négatifs pour continuer.

Merci mon amour

Noël est arrivé. Mon cher mari connaissait les limites de la méditation grâce à une application sur smartphone. Il a donc trouvé le cadeau du siècle, qui m’accompagne maintenant partout.

Connais-tu Morphée?

C’est une sorte de boîte à musique, avec des clés à tourner pour choisir un programme de méditation. J’ai enfin eu accès à de la méditation sans abonnement mensuel, avec une grande diversité de programmes que j’adore et que je pratiquais sur Petit Bambou, et qui n’utilise pas d’écran.

Séances de balayage corporel, visualisation, respiration, mouvements pour aider à trouver le sommeil, cohérence cardiaque / respiration rythmée, sons blancs… Vraiment, j’ai été bluffée par ce produit. Il y a près de 200 séances, réglables en terme de durée, de voix féminine ou masculine. Je peux y brancher des écouteurs, l’appareil est aussi compact que joli, il fonctionne sur batterie, pas d’écran…

Maintenant, où que nous allions pour un week-end en famille ou alors en vadrouille en amoureux, j’emmène Morphée. J’ai définitivement stoppé Petit Bambou pour dormir. Cependant, je pense que je pourrais reprendre un mois de façon ponctuelle pour certains programmes spéciaux, comme celui pour l’arrêt de la cigarette, par exemple.

À (re)lire :   La Fun Cup de Fun Factory

Mais pour dormir, j’ai enfin trouvé ma solution. Évidemment, cela ne fonctionne pas à chaque fois. Si ma douleur est trop intense, je ne peux pas m’allonger et donc pas dormir. Mais quand je suis capable d’aller m’allonger, c’est un vrai bonheur de glisser ce boîtier sous mon oreiller pour profiter des programmes. Et en moins de 20 minutes, je dors déjà! Il arrive quand même parfois que j’enchaîne deux séances de 20 minutes quand c’est plus difficile.

Crédit photo: moi-même, reproduction interdite sans lien vers cet article.

La méditation m’a sauvée

Maintenant que cela fait plusieurs mois que j’utilise Morphée, et qu’avant j’ai pu m’initier à cette pratique grâce aux séances d’initiation Petit Bambou, mon sommeil a vraiment gagné en qualité. Je peux vraiment dire que la méditation m’a sauvée.

Et qui dit moins de manque de sommeil, dit humeur plus détendue. Un quotidien plus simple. Des émotions un peu plus simples à maîtriser, même si je n’ai pas retrouvé entièrement la qualité de sommeil que j’avais il y a quelques années, avant que ma santé me joue des tours. Niveau humeurs, je n’ai pas retrouvé une vraie stabilité, faute des médicaments morphiniques. Mais l’ensemble s’est amélioré.

Depuis pas mal de temps, mon sommeil était tellement dégradé que ma vie devenait insupportable. Ça me pourrissait la vie, et ça pourrissait indirectement celle de mon mari, qui était témoin de mes galères. Si je n’avais pas découvert la méditation pour dormir, je ne sais vraiment pas dans quel état je serais aujourd’hui.

Donc oui, aujourd’hui, je t’écris cet article à une heure du matin bien passée. En cette période de confinement, mon rythme est complètement décalé. Je dors jusqu’à midi ou treize heures, et du coup je me couche tard. Et parfois, même si je meurs d’envie de dormir et baver sur mon oreiller, je suis dans l’incapacité physique de m’allonger. Mais je sais d’avance qu’après avoir fini cet article d’ici quelques minutes, je me déshabillerai et me faxerai dans mes draps contre mon bel endormi, et je mettrai mes oreillettes pour mon programme préféré, le balayage corporel.


Et toi, as-tu des problèmes de sommeil? As-tu d’autres solutions pour t’aider à dormir? Dis-moi tout en commentaire!


Source image en avant Image par Jess Foami de Pixabay
Cet article n’est ni une collaboration, ni un partenariat, ni un article publicitaire, ni un article sponsorisé. Je ne parle que de mon expérience personnelle, et libre à toi de décider si tu veux essayer ma technique de sommeil ou non. Cet article ne contient aucun lien affilié.

Tu as aimé ce post?

Une réaction? Un avis?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\'auteur. Toute copie ou reproduction sans accord express est interdit!