Iroha Rin

Hello toi, voilà un moment que je n’étais pas venue te parler de mes découvertes ! Il faut dire que j’ai accumulé pas mal de retard ces dernières semaines. Entre le déménagement du blog, quelques aléas personnels… Mais maintenant je suis là!

Et aujourd’hui, je viens te présenter un vibromasseur de chez Tenga… Quoi, Tenga fait des vibros? OUI. Tenga propose à l’origine des sextoys masculins (ou pour pénis) et ils élargissent (pas les pénis) leurs gammes en proposant Iroha, leur ligne de produits féminins (ou pouvant faire plaisir aux clitoris qui jalousent Tenga vu la folie qu’ils proposent en masturbateurs).

Je remercie donc chaleureusement Tenga de m’avoir expédié le Rin, dernier modèle de la marque Iroha! Tengaありがとうございます。

Iroha, c’est donc la lignée féminine de Tenga. Nous sommes loin des sextoys vulgaires et forcément phalliques : Iroha, c’est de la douceur japonaise d’une grande simplicité, avec des design épurés et une qualité de silicone hors de commun.

C’est le sextoy de tous les jours, la douceur des caresses sans prise de tête, et surtout: le sextoy élégant que dont tu n’as pas honte si tu es complexée, et qui rend à la masturbation féminine son côté naturel. Bref, j’aime cette marque d’amour alors que je n’ai testé qu’un seul de leurs toys, pour l’instant.

 

Redéfinir le plaisir. Bien manger, être actif et se reposer suffisamment sont les fondements d’une bonne santé, et les soins personnels sont importants pour nous tous. Nous croyons que le plaisir que notre corps recherche est une valeur à considérer comme un élément clé de l’autosoin. Iroha est une série d’articles pour le plaisir personnel conçus pour répondre à ces besoins naturels. Une marque créée par des femmes, pour les femmes, pour offrir une expérience délectable unique. Une façon amusante et sûre de traiter votre corps avec les sensations de luxe qu’il recherche. Un nouveau départ dans le plaisir pour les femmes.

Je vais donc te présenter Rin, le tout dernier de chez Iroha.

Packaging

Comme je te l’ai mentionné plus haut, Iroha c’est le plaisir au naturel, et la simplicité avant tout. Le packaging ne déroge donc pas à la règle, on a le strict minimum : la boite, le toy, et deux protections en plastiques. (que j’espère recyclables…)

Tout ce que tu as à savoir est sur la boîte : pas besoin de s’encombrer d’une notice pour un sextoy monobouton d’une simplicité aussi enfantine.

La boite est très jolie avec ses motifs rappelant le japon (Iroha et Tenga sont des entités Japonaises), mais je ne pense pas garder l’étui. Je préfère les housses en tissu pour le transport de ce genre de choses. Il n’y a pas ce genre d’accessoire avec le Rin, donc je pense m’en confectionner une.

L’Objet

Dès que je l’ai vu sur sa bande-annonce, Rin m’a tout de suite fait de l’oeil pour son design épuré, simple, et sa souplesse. Parce que oui, je trouve que je teste tellement de choses différentes que parfois, la simplicité, ça manque.

Je te laisse admirer ses courbes, ses formes … Et la vidéo que je t’ai faite (ne me remercie pas) pour te montrer de quoi je parle quand je t’évoque la souplesse de Rin.

La couleur est une sorte de rose très très pâle, la référence de ce modèle est Kogané, voulant apparemment dire Doré, mais désolée je ne connais pas le japonais.

Le silicone est vraiment très doux, que ce soit le bouchon ou le corps du sextoy. Et ce qui fait la particularité de Rin et que j’adore, c’est la souplesse de sa tête : je te laisse imaginer tout ce que tu peux faire avec!

A l’entretien…

Rin est waterproof, donc passe le sous le robinet avec du savon pour le nettoyer après utilisation et ça sera parfait ! Un petit coup de pshiiiiit à désinfecter avant utilisation et ton hygiène sera irréprochable.

La seule chose que je reproche, c’est l’utilisation de piles quand la grande majorité des sextoys d’aujourd’hui sont à batterie. Niveau environnement c’est catastrophique, je préfère largement les batteries rechargeables. Et puis même, avec des piles, j’ai l’impression que la puissance faiblit quand les piles s’usent… Les batteries offrent une puissance plus constante, même quand elle va tomber à plat.

Afin de limiter les dégats, j’utiliserai des piles rechargeables.

D’ailleurs, à propos des piles : il faut la notice, téléchargeable juste ici. On est bien d’accord que ce n’est pas sorcier de mettre des piles dans un jouet (ressort côté plat), mais ce modèle est très particulier et les bornes sont bizarrement foutues. Ne te fie pas à ton instinct d’habitué des piles, tu vas perdre.

Quid de l’efficacité?

Il y a 4 modes de vibrations : un lent, un moyen-lent, un rapide et un saccadé. Les vibrations restent très douces, et sont parfaites pour les personnes très sensibles. Et pourtant, moi qui ne suis pas une sensible et qui aime quand ça envoie du bois, j’ai réussi à jouir grâce à Rin.

Ce qui fait tout, c’est la souplesse de sa boule, qui me fait penser à un mochi : elle est très douce, tendre et malléable. Elle est aussi parfaite pour faire passer les vibrations!

Cette forme de toy avec une tête malléable me fait penser à une sorte de wand revisitée, en version plus douce. Parce qu’on est d’accord là dessus: les wands, ce sont des toys de bourrins.

Je pense que Rin mérite un bon 14,5/20, étant pénalisé à cause de l’alimentation à piles, du manque de housse en tissu, et de mon amour inconditionnel aux objets de bourrins. Mais la douceur ne fait jamais de mal, et je pense que Rin est excellent en premier sextoy pour titiller le clitoris seule ou à deux, et pourquoi pas tenter un peu de pénétration. Je pense que Rin peut aussi être très agréable pour jouer avec le frein d’un homme…

C’est ça que j’aime dans ce genre d’objets : ta seule limite est ton imagination!

Suis-nous et partage <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\\\\\\\'auteur. Toute copie ou reproduction sans accord express est interdit!