Billet d’humeur 2 – Féminisme?

Temps de lecture : 4 minutes Réflexion sur le féminisme, l’inclusivité, la sororité, la malveillance et l’inaccessibilité du féminisme sur les réseaux sociaux.

Tu as aimé ce post?

Depuis quelques temps, je me casse le cul à essayer de parler inclusif sur mes articles de blog. Parler de personnes à penis ou vulve pour homme ou femme. Pour ne pas invisibiliser les personnes transsexuelles. Après une intéressante discussion avec une amie à propos de l’histoire des collages et de Stern et du féminisme, j’ai réfléchi.

Je ne me revendique pas féministe, même si j’adhère à la majorité de leurs idées. J’ai été dégoûtée de pas mal de feminazi et je ne veux pas être comparée à ce genre de personnes si je me décris comme féministe. Peut-on dire que je suis donc alliée du féminisme? Féministe, mais de loin? Et même. C’est s’attribuer une étiquette et j’ai horreur de ça. Et j’ai aussi l’impression que quand on se revendique militante pour cette cause très noble, à la moindre erreur ou maladresse, c’est la porte ouverte à toutes sortes d’insultes, choseblaming en tout genre parce que l’anglish c’est à la mode alors qu’on était tous nuls en anglais au collège, et surtout de bad buzz et de cyber harcèlement. Et si il y a une chose que je ne souhaite pas vivre de nouveau, c’est bien le cyber harcèlement. Fin de la parenthèse.

A propos d’inclusivité femme/vulve homme/pénis pour pas invisibiliser la communauté trans que je respecte énormément, je préfère voir les choses sous un autre angle afin de n’invisibiliser PERSONNE et d’inclure TOUT LE MONDE.

Une femme, quel que soit son appareil génital, est une femme dès lors qu’elle se revendique et se sent femme. C’est personnel, ça appartient à chaque personne. De même pour les hommes. Donc évidemment que je continuerai, pour un test sextoy, à dire que tel ou tel objet se pose sur tel ou tel appareil. Mais si je peux parler de féminité, je parlerai de femmes parce qu’appelons un chat un chat. Une personne née femme ou devenue femme, ça reste une femme. APPELONS UNE CHATTE UNE CHATTE (c’était une blague, pour les gens comme moi qui ne dorment pas assez). Dès lors que je parle de FEMMES, j’inclus TOUTES LES FEMMES. Les cis, les trans, les (in)valides, les femmes voilées ou non… et peu importe leur origine ethnique. Pourquoi faire tout le temps des précisions pour n’invisibiliser personne alors que ça invisibilise tout le monde?

J’ai l’impression (je me trompe peut être, je n’ai pas la science infuse, et tu as le droit de me corriger du moment que c’est en toute bienveillance, puisque c’est mon état d’esprit) que plus on insiste pour inclure une cause en particulier, plus ça nous divise, en tant que femmes. Alors que le féminisme, de base, ce n’est pas s’unir TOUTES pour obtenir l’équité? Vous croyez vraiment que nous pouvons arriver à quelque chose de productif et bienveillant en nous divisant? Alors qu’on pourrait être toutes ENSEMBLE?

À (re)lire :   Quand ce sera mon tour…

Je parle plutôt d’équité, plutôt que d’égalité. L’égalité pure et dure, au sens littéral du terme, n’est pas possible. L’équité repose sur la volonté de comprendre les gens et de leur donner ce dont ils ont besoin pour s’épanouir. L’égalité aussi. Les deux termes visent à promouvoir la justice, mais l’égalité ne peut être atteinte que si tous les gens partent du même point de départ et ont les mêmes besoins. Or, ce n’est pas le cas. Nous sommes tous différents. Personne n’a les mêmes besoins et quels que soient nos besoins et notre point de départ. Nous avons droit au même but.

Je ne sais pas. Ce sont des questions que je me pose. Je ne suis pas très bien renseignée, je cherche à comprendre, sans chercher à offenser quiconque. J’ai juste besoin d’apprendre, tout simplement. Et ce n’est pas évident du tout.

Pour moi, le féminisme, c’était la sororité. Être ensemble, avec nos différences qui font ce que chacune d’entre nous est, et qui est une force, pour obtenir un monde dans lequel il n’y aurait pas de différences de traitement entre les deux sexes. Et quand je lis Twitter, à propos de féminisme, je ne vois que haine, conflit… donc tout l’inverse de sororité, d’unité, pour réussir ensemble. Je sais pas. J’ai besoin de connaître, de comprendre.

Si il y a bien une personne qui n’est pas discriminante et qui accepte chaque personne avec ses différences, c’est bien moi. Et je vous voir venir, avec des tweets de moi bien vener. Vous croyez vraiment pouvoir juger une personne avec une poignée de tweets, sortis de leur contexte forcément sinon c’est pas drôle, pour me shame comme jamais? Alors que personne ici ne me connaît IRL, hormis trois personnes. Et le nombre est réel. Trois personnes.

Bref. Je divague. VAGUE. 🌊

Tout ça pour dire que j’aimerais comprendre le féminisme. Et surtout, j’aimerais comprendre que ce n’est pas la prise de tête que je lis tous les jours. Que cela peut être quelque chose de sain, avec des personnes réellement bienveillantes, qui acceptent que les personnes aient des opinions différentes sans les juger. Parce que quand je te lis Twitter, j’ai l’impression que c’est tout l’inverse. Et c’est pour ça que je ne veux pas me coller l’étiquette du féminisme. Parce que je ne veux pas être associée à cette facette que je n’aime pas.

Cette facette très tatillon, condescendante, passive-agressive, violente, avec des mots compliqués sans jamais rien n’expliciter de manière à rendre la chose accessible. Comme si c’était réservé à une sorte d’élite, alors que les idées de base, putain je suis carrément d’accord. Ça me fait penser à cette fois où, ne comprenant pas une idée, j’ai demandé à une personne de me donner des pistes pour comprendre. La réponse? “Google est ton ami, démerde toi.” Alors que cette personne prônait la sororité, la solidarité et plein de belles choses. C’est un non-sens complet.

À (re)lire :   J'ai été CAMGIRL - Témoignage

Il est déjà arrivé que des personnes sur Twitter aient arrêté de me suivre, au motif qu’elles pensaient que j’étais militante, pro féminisme, et par extension logique (uniquement pour elles), forcément pour la prostitution, forcément pro-sexe, forcément plein de choses, que je n’ai jamais revendiquées. Mais à aucun moment je ne me suis revendiquée quoi que ce soit que je ne maîtrise pas. Et comment bien connaître son sujet, comment pouvoir militer activement, si cette cause semble inaccessible à comprendre? Si personne ne veut t’expliquer quoi que ce soit?

J’avais écrit un article, que j’ai du retirer à cause d’une grosse vague de harcèlement, de menaces de plaintes à cause du copier coller d’un tweet et de shitstorm qui m’est tombée sur le coin de la gueule. J’évoquais également ce sujet, mais aussi d’autres sujets sur lesquels je ne suis pas forcément d’accord, tout en essayant d’être respectueuse même si je pense différemment. Je pense que ça a définitivement coupé mon espoir en la sororité, tellement je me suis faite démonter. Surtout par des femmes. Et même par certaines blogueuses qui étaient des copines! Je sais pas, quand une personne dit des conneries, il vaut mieux corriger de façon bienveillante en comprenant que la personne fait erreur, ou bien l’insulter de tous les noms en partant du principe que la personne est juste conne?

Ça milite, mais ça prend tout le monde de haut. Insulte. Juge. Le tout derrière cet écran qui nous protège apparemment tous. Qui nous permet d’être lâches en même temps qu’on se prend trop au sérieux et qu’on ne se sent même plus pisser. Ça pousse donc les autres personnes à s’autocensurer pour se protéger… Alors que nous sommes dans un pays de liberté d’expression. On doit donc renoncer à notre droit de nous exprimer et de penser, pour ne pas subir la malveillance des autres. Quelque chose ne tourne pas rond.

Bref. Je me pose des questions, et parfois, même notre copain Google (ou pas), ne peut pas forcément nous répondre. Je pense à des trucs. Parfois, c’est juste, parfois je fais des erreurs. C’est humain. Personne n’a la science infuse.

Tu as aimé ce post?

Une réaction? Un avis?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\'auteur. Toute copie ou reproduction sans accord express est interdit!