Le “Débat” sur le Consentement : Charlize Theron coincée?

Si tu suis un peu l’actualité, ou bien si tu scrolles à tes heures perdues Twitter à la recherche de divertissement quand tu t’ennuies, tu as du tomber sur cette news : Hanouna s’est fait recadrer sévère par Charlize Theron sur la notion du consentement.

Ce soir, j’ai envie de te sortir un bon pavé, donc vas te préparer un thé. (Et finalement, je n’ai même pas pu le finir hier soir…)

Je ne suis pas familière de ce genre de programmes télévisés. À vrai dire, je déteste ça. Ce genre de programmes, j’ai pu en regarder quelques années en arrière sans en avoir le choix. Quand ton ex est le cliché du mec qui se détend de sa dure journée de labeur devant TPMP, tu subis le bruit de fond de l’émission. Néanmoins, grâce à ces visionnages intempestifs, j’ai pu me faire mon propre jugement, qui se résume en quelques mots:

  • Scandales pour faire de l’audimat, et donc de la tune,
  • Faux débats,
  • Blagues ridicules dignes de la fosse septique de l’humour,
  • Publicité pour des célébrités qui ont mal à leur carrière. Tu étais acteur ou présentateur et ton avenir est incertain? Vas chroniquer chez TPMP!

On ne compte plus le nombre de buzz qui ont rythmé la curieuse vie de ce programme télévisé. Parmi les plus tristement célèbres: ce qui est pour moi une agression sexuelle en ligne (le baiser de Jean Michel Maire sur la poitrine d’une femme, sans son consentement évidemment), un “canular” visant à faire croire à un meurtre… Quelques exemples ici. Et plus récemment, Hanouna qui se fait remettre à sa place après avoir fait un bisou à la traductrice – interprète de Charlize Theron, invitée pour la promo de son dernier film.

Ma réaction sur Twitter

J’ai été tenue au courant de cet évènement sur les réseaux sociaux. Ma réaction a été étrange. J’ai d’abord été blasée : ce genre de choses arrive apparemment souvent, et c’est tellement intégré que “c’est bon, c’est TPMP, c’est normal c’est drôle lol”. Et ma réaction, naturelle, a été révoltée.

Je suis curieuse. J’ai donc regardé l’extrait, pour savoir ce qu’il s’est passé. Et, tout innocemment, j’ai fait un tweet, qui serait je pense passé presque inaperçu, comme pas mal de ce que je balance sur ce réseau. Je m’attendais certes à avoir quelques interactions, mais vraiment pas autant.

Le pire, c’est qu’à travers le tweet que j’ai fait, je ne me suis même pas indignée du geste en lui-même (bien que j’étais en train de bouillir de l’intérieur). Je me suis surtout indignée des commentaires Facebook de femmes qui jugeaient très négativement la réaction de Charlize Theron. Parmi les meilleures : “Elle est coincée”, “Elle a un balai dans le cul” ou encore “Elle est froide.”.

Rappelons les faits : La traductrice de Charlize Theron a reçu un baiser volé de Hanouna. Visiblement, ils ne se connaissaient pas, et il aurait fait ce baiser dans le but de la rassurer car elle était stressée. Suite à cela, Charlize Theron lui a placé un petit “Maybe just ask, next time“. Propre, efficace. Une petite piqûre de rappel sur la notion de consentement qui ne fait pas de mal. Et basta!

Expression libre : flot de hate

Sauf que quand on l’ouvre sur Twitter, il y a deux possibilités :

  • Soit tu passes inaperçu, et ce n’est pas plus mal parfois.
  • Soit ta réaction est relayée et se répand comme une trainée de poudre… Et là, c’est toi qui prend cher.

Je te laisse deviner ce qui est arrivé : j’ai eu énormément de réactions, et la bête capture d’écran vidéo des commentaires que j’ai fait a atteint … plus de 18 000 vues. 45 602 impressions, et pas mal de réponses.

Heureusement, j’ai un mental plutôt solide et j’arrive à prendre du recul face au flot de décérébrés qui ont pu m’insulter dans tous les sens. Ça rentre par une oreille, ça ressort par l’autre, c’est tout.

Il y a eu des échanges très constructifs et très positifs. J’aime débattre de sujets intéressants avec des gens, même inconnus. Mais il y a eu aussi pas mal de négativité.

Le Badbuzz sur Twitter?

Petite parenthèse pour les conspirationnistes et autres gens aux pensées originales : je n’ai pas fait ce tweet pour attirer l’attention mais pour exprimer une réaction. Les réseaux sociaux servent à ça.

On m’a reproché de faire mon Attention Whore. Je tiens donc à le démentir. Si ça avait été le cas, j’aurais utilisé des hashtags pour me faire remarquer et gagner en visibilité, j’aurais mentionné explicitement les noms pour que ce tweet sorte super facilement sur les flots d’actualité. Je n’ai absolument rien fait, et si ça peut vous faire plaisir, les abonnés “gagnés” avec ce tweet sont très peu nombreux. Et si j’avais voulu mobiliser énormément de visibilité, tu penses vraiment que j’aurais fait un screen d’un magazine avec des commentaires, sans censurer de noms?

À (re)lire :   Sextoys de voyage

Concernant la divulgation de noms, la plupart sont faux. Et cela ne pose pas plus de problèmes que ça : ces commentaires sont déjà postés sur une page publique comportant plusieurs milliers d’abonnés. Je ne dévoile aucune information confidentielle, je n’ai fait que partager un flot public.

Mon tweet comportait une faute de saisie, écrit à chaud. Oui je ne sais pas écrire blablabla. Il comportait aussi une méchante insulte envers Hanouna et l’ensemble des Français qui peuvent cautionner son comportement. Et alors? C’est quoi, comparé à toutes la haine et toutes les menaces qu’on reçoit sur Twitter?

Oui, je sais que je suis habituellement une personne bienveillante, qui n’a pas tendance à l’insulte et qui les évite le plus possible. Mais je suis humaine, je me suis exprimée sans filtre et basta. J’ai aussi pu perdre mon calme par moments. Toute personne qui a osé être insultante envers ma personne alors que je n’ai rien fait de mal n’a rien à me dire, ni même aucun conseil à me donner. Sur ce, bisou on passe à la suite.

La notion de consentement.

On arrive au sujet qui, même en 2019 après les polémiques de #MeToo et #BalanceTonPorc, fâche. Le Consentement.

Ce qui m’a choquée?

  1. Un bisou volé
  2. Envoyé et reçu par un duo de personnes qui ne semblaient pas se connaître auparavant. (il lui a demandé son prénom… chose qui ne se fait pas entre deux personnes qui se connaissent mutuellement)
  3. Pour détendre une personne stressée.
  4. La haine déversée en grande partie à l’actrice, qui a voulu protéger sa traductrice en rappelant la notion de consentement, poliment.

Les réactions que j’ai reçues, en très synthétisé:

  1. Charlize Theron a eu raison de le recadrer.
  2. C’est “juste” un bisou, c’est un geste affectueux!
  3. Si on doit demander avant chaque geste, on ne fait plus rien.
  4. Ça doit être relou de vivre avec toi si tu es choquée pour si peu.
  5. Charlize Theron est froide, coincée, c’est juste une différence de culture parce que les Américains ne font pas la bise.
  6. La traductrice n’a pas mal réagi, donc c’est pas grave.
  7. Tout le monde s’emballe parce que c’est Hanouna, c’est tout. Si ça avait été n’importe qui, ça n’aurait pas fait de vague et aurait été accepté.
  8. Il fait des bisous à tout le monde de son équipe donc c’est normal.

En gros : plus de “Oh c’est bon” que de “Elle a eu raison” . Et c’est ça qui est triste.

Le geste en soi.

C’est vrai qu’au premier abord, ce n’est qu’un bisou. Mais il faut regarder plus loin que ça.

Le cadre d’un bisou acceptable : entre deux personnes qui se connaissent déjà dans un cercle plus ou moins proche. Dans la famille, entre amis, ou au travail si c’est accepté.

La personne qui veut embrasser se le permet parce qu’elle connaît la personne assez pour penser qu’elle sera réceptive à son geste. Ce n’est quasiment jamais fait par surprise je pense, puisque la personne embrassée le voit, s’y attend, et peut refuser gentiment en s’écartant ou en disant non, tout simplement. C’est pour le bisou simple, le smack : des lèvres posées sur la peau de l’autre.

Dans le cadre de la bise, c’est différent. C’est un usage pour dire bonjour uniquement, donc ça n’entre pas dans le cas vu dans cette émission. Les deux personnes qui se font la bise s’approchent l’une de l’autre ensemble, font le geste à deux, ce qui montre le consentement. Mais quoi qu’il en soit, ce n’est pas parce que c’est une coutume que c’est obligatoire! Pour mon exemple personnel, je la fais volontiers à ma famille ou mes amis. Dans le cadre professionnel, je ne la fais pas forcément. Mes collègues ne sont pas mes amis, même si je m’entends bien avec eux. Nous nous entendons bien, mais une proximité tactile me gêne, et c’est strictement personnel. Cela n’engage que moi, chacun fait comme il le sent. Fin de la parenthèse.

Dans le cas présent : ce bisou était volé. Ce n’était pas une bise, pour laquelle on dit bonjour. Là, elle était stressée (comment ne pas l’être dans cette émission ou chaque seconde peut partir en cacahuète? JAMAIS je n’accepterai de passer dans cette émission). Elle ne s’y attendait pas, et il a posé ses lèvres sur sa joue. Par surprise. Sans se demander si la traductrice pouvait être gênée par ce geste.

Je ne comprends donc pas les personnes qui arrivent à faire l’amalgame d’un bisou volé, d’une bise pour dire bonjour, ou d’un bisou qu’on fait à un proche en geste affectif. Pour moi, ce sont trois choses distinctes.

À (re)lire :   Le coup de gueule de la non-considération.

Cet acte était pour moi purement égoïste : elle stresse donc je vais lui faire un bisou. Il a pensé à lui, que SON geste est si bien qu’il pouvait faire quelque chose à cette femme de forcément positif sans se soucier une seule fois de si elle l’aurait accepté. Ou alors, pire, il y a pensé mais étant donné qu’elle est à la télé et qu’il serait sûrement mal vu de refuser … Je ne sais pas ce qu’il se passe derrière sa tête, et je ne veux pas le savoir. Pour moi, c’était une provocation faussement bienveillante.

Si on se mettait à la place de la traductrice?

Pas mal de réactions sur Twitter ont été les mêmes : La traductrice ne s’est pas montrée choquée, donc ce n’est pas grave.

Ce qui m’a vraiment énervée dans ce type de réaction, c’est qu’au final, ce n’est pas la réaction de l’interprète qui définit la gravité de la chose, mais l’acte en lui même. Cette dame semble avoir bien pris la chose, et tant mieux pour elle. Le contraire aurait été triste, mais normal de mon point de vue.

Parce que si l’on transpose cette réaction à d’autres situations, cela veut dire qu’une main aux fesses surprise est acceptable du moment que la personne ne dit rien? Et qu’il aurait été normal de se révolter si la personne avait été choquée de cette main au fessier?

Si ça avait été moi, je n’aurais même pas laissé cet homme s’approcher à moins d’un mètre. Une main sur l’épaule me fait déjà m’éloigner. Alors un bisou sur la joue, ma réaction aurait été violente.

Ce bisou aurait été pour moi beaucoup plus acceptable si Hanouna avait eu la décence de demander. Un simple “Je peux vous embrasser?” ne m’aurait justement pas choquée, et aurait laissé le choix à cette femme. Si la situation s’était déroulée de cette façon, je ne me serais pas enflammée et j’aurais salué le fait qu’il pose la question.

Demander n’est pas ridicule, ne fait pas passer pour une personne idiote.
Demander est respectueux, et ne peut faire passer que pour une personne qui veut faire les choses correctement.
Ce ne peut qu’être apprécié, même si cela peut sembler manquer de spontanéité.

Respecter les autres et leurs cultures.

Le respect des autres. J’ai l’impression que cette notion se perd.

On peut vouloir exprimer des gestes envers les autres. Mais avant de le faire, il faut se demander si c’est approprié. Si ça peut mettre l’autre mal à l’aise. Pour moi, c’est la base de toute relation saine : être bienveillant.

Je veux faire un câlin à cette amie triste : je m’approche d’elle, et je lui suppose l’idée. “Viens faire un câlin?”. Ou la personne l’accepte, ou la personne refuse. Pareil pour un bisou à un enfant : “Est-ce que tu veux un bisou?”. Il est essentiel pour moi que la personne qui va recevoir quelque chose sache qu’elle n’a aucune obligation. En somme, tu respectes une personne en lui laissant le choix, en la considérant comme une personne qui a le droit de dire non.

En revanche, il peut arriver que l’on ne pose pas de questions. C’est normal par exemple je pense, dans une relation de couple saine ou entre deux personnes très proches. Cependant, il faut que les règles soient définies à deux, et ne pas oublier qu’un oui dit une fois n’est pas valable tout le temps. Ainsi, il ne sera pas rare qu’en nous promenant dans la rue, je mette ma main dans la poche arrière du jean de Monsieur X. Il peut tout à fait le faire aussi. C’est quelque chose entre nous qui se fait, mais j’accepterai et respecterai le fait que parfois, il puisse refuser.

Quoi qu’il en soit, je trouve que c’est quand même ahurissant de devoir rappeler ces règles, qui semblent oubliées par beaucoup trop de monde. Ça me révolte.

On m’a fait la remarque qu’aux États-Unis, la bise ne se fait pas. Soit. Peut-être que si c’était coutumier là bas, l’actrice n’aurait pas relevé? Mais encore une fois : c’est la surprise qui est dérangeante, donc l’absence de consentement. De plus, ce n’était pas une simple bise, donc faite à deux. La notion de culture pour excuser un geste inexcusable n’est donc pas valable.

Petit rappel qui ne coûte pas cher :

Si la personne te dit oui, c’est oui.
Si elle te dit non, c’est non. Il ne faut pas chercher à aller plus loin.
Si la personne ne dit ni oui ni non, c’est non.
Si tu penses qu’il faut la prendre par surprise pour faire ce que tu veux faire, c’est que ça aurait été non.

Le consentement est une notion normalement apprise à tous les enfants, dès le plus jeune âge. Je ne comprends pas pourquoi elle devient donc inconnue au fur et à mesure de l’évolution des personnes  … Je me suis permise d’envoyer cette vidéo à certains individus qui ne comprenaient pas le consentement. La première réaction que j’ai reçu : “Cette vidéo est malsaine”. Non, cette vidéo n’est pas malsaine. Elle s’adresse à un public très jeune et est donc adaptée pour être comprise du plus grand nombre.

À (re)lire :   "Ne dis pas que tu aimes ça", le livre autobiographique de Céline Tran (Katsuni)

Si tu veux parler de consentement à tes enfants mais que tu ne sais pas comment t’y prendre, je trouve que cette vidéo est très bien faite et peut être une excellente entrée en matière!

Ces scandales sont considérés comme normaux.

Ce qui m’agace fortement avec cette émission, c’est qu’apparemment, les scandales de cet acabit sont courants. De plus, j’ai l’impression que ce programme a une sorte de pouvoir de lobotomisation de son public. Ils arrivent quand même à faire intégrer comme normales des situations qui sont irrespectueuses, donc pas normales.

Quant aux statistiques et aux réactions des habitués de l’émission, on voit clairement que cette émission plaît malgré son mauvais goût manifeste. Est-ce que c’est la beauferie qui plaît autant aux Français? Où bien cette habitude du scandale, cette envie de voir toujours plus choquant?

Pour prendre un autre exemple, j’ai l’impression que de manière générale, ce sont les programmes télévisés dénués de tout contenu intellectuel qui intéressent les gens. La téléréalité, les talk-show à scandales… Pourquoi? Est-ce qu’un documentaire ne serait pas plus constructif?

Ou bien, pour ce qui me scandalise le plus, l’exemple de “Je me détends après une dure journée de travail”. Je risque de partir dans un autre débat personnel, mais… Ton travail est si difficile que ça pour que tu en arrives à vouloir oublier ta journée devant autant de stupidités? Il doit être vraiment traumatisant ou monotone pour que tu arrives à décompresser avec ce que j’appelle de la merde en boîte. Il n’y a pas d’autres passe-temps existants pour se détendre le soir? Lire, jouer de la musique, écrire, téléphoner à des amis, faire du sport, ou même regarder une série Netflix… Je trouve que c’est quand même grave de n’avoir que cette émission basée sur le scandale pour se détendre. Ce programme me stresse plus qu’autre chose.

Bon, j’ai clairement le raisonnement d’une personne qui ne regarde pas la télé et qui n’a jamais eu l’habitude d’avoir cette sorte de loisir habituel. Si j’allume ma télé, c’est pour regarder un programme que j’aurai choisi et non pas les chaînes classiques. Ou alors pour jouer à un jeu vidéo, aller sur Youtube…

Bienveillance < Argent

Ce que je ne peux m’empêcher de constater, c’est que ce Hanouna, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, il arrive à fidéliser un audimat et à générer de l’argent grâce à sa tchatche et à son personnage.

Cependant, pourquoi ne pas se servir de cette énergie pour faire passer de beaux messages? Pour faire évoluer les mentalités?

La seule réponse qui me vient à l’esprit tient en un seul mot: l’argent.

Et oui, malheureusement, le scandale générera toujours plus de vues et d’argent que les messages positifs… Et ça me désole!

Message à Cyril.

Donc merci Hanouna. Grâce à toi, une bonne partie des fléaux du 21e siècle ont encore de beaux jours devant eux, pour le plus grand bonheur de ton porte-monnaie et de la production télé.

Grâce à toi, les Français continueront de croire que le consentement est une option. Que la moquerie est plus amusante que la bienveillance. Grâce à cela, de nombreuses femmes auront encore ce sentiment d’insécurité ancré, et le sexisme perdurera. J’espère que tu es conscient du danger que tu peux provoquer, même indirectement.

Merci de rendre la vie plus difficile aux personnes qui croient encore un peu en la bonté de l’humain et au respect.

Je ne sais même pas pourquoi je m’adresse directement à toi en cette fin d’article puisque ça ne t’arrivera jamais directement. Et même si c’était le cas, tu n’en aurais rien à faire et tu rirais grassement avec tes toutous. Tu en ferais une polémique sur ton plateau, et j’en subirais directement les conséquences avec tous tes fanzouz qui viendraient me harceler sur les réseaux. Et tout continuerait de rouler dans le meilleur des mondes.

La vie est belle. La loi du plus fort prospère.

 

Si tu as envie de t’exprimer sur ce sujet, je propose que nous en discutions tous ensemble dans les commentaires, dans le respect et la bienveillance, pour pourquoi pas continuer cet article ensemble!

Ça peut aussi t'intéresser!
Suis-nous et partage <3
error

1 thought on “Le “Débat” sur le Consentement : Charlize Theron coincée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\\\\\\\'auteur. Toute copie ou reproduction sans accord express est interdit!