Richard l’Insatiable, mon premier dildo ventouse.

Depuis quelques temps, je me mets à m’intéresser aux sextoys “qui ne bougent pas”. Tu ne vois pas ce que je veux dire? En fait, j’avais toujours été fan des sextoys vibrants, aspirants… Pour moi, un sextoy efficace devait produire un effet particulier. Je n’arrivais pas à me satisfaire d’un sextoy simple, inerte. Peut-être était-ce du à ma flemme olympique? Ou alors, peut-être parce que je n’avais toujours connu que des machines de guerre à batteries?

Comme le dit l’adage, “il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis”. Je me mets maintenant à collectionner tout un tas de sextoys immobiles. Après le sextoy en bois et le gode en silicone, me voici donc pour une nouvelle première fois. Il s’appelle Richard l’Insatiable. C’est mon premier godemichet – dildo à ventouse.

Merci à Passage du Désir d’avoir permis cette rencontre en Richard et MonsieurMadameX.com!

Packaging

Richard est très simplement emballé, dans une boite en carton et une barquette en plastique. Nul besoin de notice: rien qu’à sa forme, tu sais ou tu vas pouvoir te le mettre! (celui qui croit drôle de dire “dans ton cul”, je le frappe.).

Design

Parlons d’abord de sa taille… Size doesn’t matter, mais un peu quand même. Richard mesure 16 centimètres de longueur, contre 5 de diamètre. Il s’agit donc d’une taille très généreuse, à privilégier pour les orifices habitués à de telles tailles!

Malgré son diamètre imposant, il a tout de même une forme en légère pointe qui facilite l’insertion. Ou alors qui la rend moins complexe.

À (re)lire :   Le bullet le plus puissant de tous? - Loïca de Passage du Désir

Sa tête inclinée fait de Richard un sextoy unisexe. Il conviendra parfaitement à une utilisation vaginale pour chatouiller le point G, ou à une utilisation anale pour titiller la prostate. Et chez MonsieurMadameX.com, on aime les sextoys non genrés qui peuvent convenir à tout le monde.

Et qui dit sextoy utilisable par tout le monde… dit utilisation en couple possible! Bon, c’est possible quasiment tout le temps. Mais Richard, grâce notamment à sa forme qui le rend unisexe, est aussi compatible avec la majorité des harnais. C’est donc un sextoy parfait pour les amateurs de pegging, ou pour les couples lesbiens par exemple! Et je crois bien que c’est la première fois que j’aborde le terme de pegging sur le blog… Je ne manquerai pas de faire un article là dessus, plus ou moins prochainement. En attendant, Google est ton plus fidèle ami.

Il a à sa base une puissance ventouse, idéale pour l’accrocher ou bon te semble. Sur le sol, contre le mur de la douche… C’est toi qui vois! Cette possibilité est en tout cas très pratique pour une utilisation en solo. Je reconnais qu’il n’est pas forcément facile de maintenir un godemichet quand il s’agit de lui faire faire des allers retours.

 

Entretien

Richard est très simple à laver : il est comme toi. Il passe à la douche, avec de l’eau et du savon, et basta! Tu peux si tu veux lui passer du pchit désinfectant si tu as préféré une utilisation en anal (je te le conseille).

À (re)lire :   Mon premier sextoy dildo… en verre! - Gildo n°3

Pour son fonctionnement, pas besoin de piles ou de batteries. Son énergie est écolo : il fonctionne à l’huile de coude exclusivement! (ou à l’huile de coups de reins, si tu l’utilises en harnais. Je ne veux pas savoir).

Efficacité

Je ne pensais pas que le diamètre de Richard serait aussi gros… J’avais dans l’idée de me remettre à l’anal grâce à ce sextoy, mais j’ai surestimé mes capacités. Je n’ai pu faire le test qu’en vaginal. Je vous servirai donc la suite de ce test d’ici quelques temps, dès que j’aurai pu apprivoiser Richard autrement!

Sinon, au niveau vaginal, j’ai bien testé Richard. Et il porte bien son nom d’Insatiable : j’ai pris cher.

La ventouse tient très très bien aux surface carrelées. Tu n’as aucun risque de le perdre ou de le faire tomber, même si tu y vas comme un âne. La bille contenue dans sa tête, je l’ai trouvé très très discrète en vaginal… Je pense qu’elle doit être très très efficace en anal, car l’anus est beaucoup plus sensible que le vagin.

Comme nous le savons toutes et tous, le vagin n’est pas très très réceptif aux stimulis. C’est réellement la stimulation de l’entrée du vagin et des branches du clitoris qui font de l’effet, et cet effet ne me suffit pas personnellement à me décrocher un orgasme. Cependant, j’ai trouvé la forme de Richard très très intéressante: les va-et-viens avec sa forme particulière stimulent très bien le point G, et l’entrée du vagin. La sensation est vraiment délicieuse.

À (re)lire :   Peak Performa - Dreamliner Dare Dream

Et Richard couplé à un sextoy vibrant plaqué sur le clitoris, ça te décuple ton orgasme puissance 6564543423. Sans abuser.

Ma config préférée avec Richard? Ventousé au carrelage de ma baignoire, en levrette, tête pointant vers le bas pour partir taper au bon endroit. Un sextoy type wand sur le clitoris, et adieu.

La note?

C’est Le Captain qui me parlait beaucoup de Richard, et qui m’a donné envie de le tester. D’ailleurs, tu peux retrouver son test ici, si tu veux trouver un avis parlant anal, côté masculin. Il serait apparemment une machine de guerre en terme d’orgasme prostatique. Je ne t’en dis pas plus, et je te laisse aller voir son article, il te parlera bien mieux de prostate que moi!

L’avis du Captain

En bref, que tu sois #TeamPointG ou #TeamProstate, Richard l’Insatiable saura te satisfaire!

Ça peut aussi t'intéresser!
Suis-nous et partage <3
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\\\\\\\'auteur. Toute copie ou reproduction sans accord express est interdit!