Tenga Spinner Tetra

Tenga est une marque japonaise fondée en 2005 fabriquant des « accessoires de plaisir sexuel, à la fois hygiéniques et fonctionnels » (source Tenga-global.com).

Parmi les produits les plus populaires vous connaissez surement les cups ou les Egg et les masturbateurs de la série Flip 0 (Zéro) que j’ai déjà pu tester.

Aujourd’hui c’est une toute nouvelle série qui vient de passer par notre salle de test : un Tenga Spinner Tetra.

Merci à Tenga de nous avoir offert la possibilité de tester un modèle de sa dernière gamme Spinner.

La série Spinner se compose de 3 modèles : Tetra, Hexa et Shell. Dernière ces petits noms se cachent en réalité 3 variantes que tout oppose : couleur, diamètre, motif interne et fermeté. Tout est très bien résumé avec en prime des diagrammes (j’aime les diagrammes):
Tenga Spinner Variantes

Parmi ces 3 là, celui qui passe par notre salle de test est la variante Tetra.

Tenga Spinner Tetra

Packaging

Le Spinner prend la forme d’un cylindre relativement petit et discret. Il est recouvert d’un film plastique transparent qui sert de support à la notice d’utilisation en illustration, à la composition, et aux précautions d’usage.

Une fois le film protecteur retiré, on découvre l’objet dans toute sa beauté. J’exagère à peine, Tenga a fait un super travail de design sur cet objet. On a donc une coque de protection faite d’un cylindre à la surface texturé composé de 3 parties : un capuchon haut, une partie transparente qui laisse entrevoir le masturbateur itself avec sa spirale de couleur, et un capuchon bas. En plus de sa fonction cosmétique (on est loin d’un masturbateur glauque et moche) le découpage en 3 parties a un aspect pratique, dont je parlerai en partie « aspect pratique ».

Chacune des 3 variantes Tetra, Hexa et Shell du Spinner a sa propre couleur, respectivement : Blanc, Argent et bleu. Il est donc facile de les différencier si l’on a les 3 dans sa boite à malice.

Petite attention de la part de Tenga, un échantillon de lubrifiant Hole Lotion est proposé avec le Spinner.

À (re)lire :   La Wand Turbo de Pixey

Design de l’objet

Le Spinner ne se révèle réellement qu’une fois la coque ouverte et retirée. Il prend la forme d’une gaine oblongue en TPE transparent et très très (très) souple. Il y a un trou principal à la base (c’est plus pratique ou entrer), en rechange pas de trou à l’extrémité opposée, donc pas de passage d’air ce qui veut dire que ? Que ? Ca va faire ventouse.

A l’intérieur est logée la fameuse spirale d’où le masturbateur tire son nom (spin = tourner). Elle est faite d’un matériau bien plus rigide qui raidie l’ensemble et lui donne son volume.

Une fois de plus, chaque variante a sa propre couleur (Bleu/Jaune/Orange). Esthétiquement, le choix d’avoir utilisé des couleurs flashy est le bienvenu, la gaine seule aurait été tristoune si elle n’avait été que blanche ou transparente. A mi chemin entre une méduse échouée et de la gelée anglaise.

Ergonomie

La gaine fait 5 à 6 cm de diamètre. La prise en main, à une main ou deux, est donc relativement facile que l’on soit seul, accompagné, ou en réunion.

La composition en TPE souple permet au Spinner de s’étirer et s’adapter à la plupart des longueurs . Cependant, la présence de la spirale beaucoup plus ferme limite l’écartement en largeur. Par chance, Tenga a eu la bonne idée de produire 3 tailles différentes, si tu n’aime pas être à l’étroit, tu peux passer à la taille au dessus.

La surface intérieure est texturée par des motifs en forme de tétraèdre (Spinner Tetra), hexaèdre (Spinner Hexa) ou coques (Spinner Shell).

Efficacité

Tout l’intérêt et l’aspect unique du Spinner réside dans sa spirale. En faisant des va-et-vient elle va se tordre et voir se son diamètre diminuer.

Conséquence 1 : elle et se mettre à tourner.
Conséquence 2 : cela va venir resserrer les reliefs texturés sur toute la longueur de ta meilleure amie.

Afin de donner un avis le plus pertinent possible je me suis livré à des séries de test dans des conditions différentes.

  • Première expérience en tenant le Spinner par sa base: En l’étirant la tête va se mettre à tourner et venir appuyer sur le gland. C’est bien, mais compte tenu de la souplesse du TPE ça manque tout de même un peu de pression.
  • Seconde expérience en le tenant par la tête, comme le suggère Tenga: C’est dans cette configuation que va entrer en jeu et l’effet ventouse dont je parlais plus haut. En tirant le Spinner une légère dépression se crée dans la cavité libre, résultat la gaine se contracte naturellement, vient appuyer les texture, et met en mouvement la spirale. Cette fois donc c’est la base qui tourne. En bonus on peut également venir appuyer la tête (que l’on tient en main) sur le gland pour profiter du fond en relief. C’est très sympa.
À (re)lire :   Tenga Flip (0) Black

Et qu’est ce qui est mieux qu’une seule stimulation ? Tout stupidement, deux stimulations simultanées sur un secteur sensible.
Le mouvement de rotation se révèle terrible.

Le seul petit bémol que je noterai est le manque de fermeté. Mais, si vous avez suivi, la version Tetra est la moins ferme des trois, donc un comparatif avec les deux autres s’impose.

Cependant, il y a un mais. Je n’ai pas été aussi épaté que je m’y attendais, parce que j’imaginais vraiment une énooorme rotation. Genre demi tour complet. En réalité c’est un peu moins que ça.

Malgré tout, c’est un excellent produit, de qualité, précis dans ses détails, et qui n’a absolument pas à rougir devant des masturbateurs bien plus perfectionnés, autonomes, avec la wifi et un assistant vocal.

L’aspect pratique

Préparation & lubrifiant

La préparation est relativement simple : appliquer sur lubrifiant sur le trou et s’insérer.

Contrairement à un Flip Zero qui peut s’ouvrir en deux, le Spinner lui ne s’ouvre pas, il n’est donc pas évident d’être sûr qu’on en a mis assez ou jusqu’au fond. Et si le fond frotte c’est pas hyper agréable. Mon conseil : mettre le lubrifiant directement sur son anatomie, comme ça pas de doute y’en aura tout le long (tu peux te faire aider).

Nettoyage

La base du Spinner est suffisamment souple au point de pouvoir se retourner. Il ne reste plus qu’à rincer à grande eau. Je conseillerai cependant de ne pas hésiter à aller frotter au fond pour être sûr de bien tout nettoyer. Ce serait dommage que des cochonneries se développe là dedans.

À (re)lire :   Peak Performa Dreamliner - Moteur à vibration et succion

Note personnelle : Si tu trouve que mettre les doigts dans ton propre sperme est dégueu tu perd immédiatement le droit de l’imposer à qui que ce soit.

Je reviens un instant sur le packaging dont je parlais plus haut. La coque peut se séparer en trois. Pourquoi ? Le capuchon supérieur permet simplement d’accéder à la gaine. Et le capuchon inférieur alors ? Et bien en le retirant on découvre un support (la partie transparente) ajouré qui permet de faire secher le Spinner après sa toilette, tout en le couvrant avec le capuchon supérieur. Ca fait un peu mini passoire à mini pâtes, mais c’est tellement simple comme idée que ça relève presque du génie.

On partage ?

Non on ne partage pas avec les potes. Le TPE utilisé dans le Spinner pouvant être poreux et pouvant donc véhiculer IST et autres saloperies d’un individu à l’autre. Il est donc destiné à un usage personnel dans un cadre privé.

Notation

Un point dont je n’ai absolument pas parlé plus haut : le prix du Spinner. Compte tenu du packaging recherché et haut de gamme et de l’innovation proposée, je m’attendais à un prix assez élevé.

Que nenni mon bon seigneur. Le Spinner est parfaitement abordable pour toutes les bourses, ce qui en fait un rapport efficacité/prix (de mon point de vue) imbattable. Encore un bon point pour Tenga.

Merci Tenga, et merci à vous pour votre lecture.

Ça peut aussi t'intéresser!
Suis-nous et partage <3
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu de ce site est protégé par le droit d\\\\\\\'auteur. Toute copie ou reproduction sans accord express est interdit!