A la conquête du point G.

Si tu me suis depuis un moment, à la lecture de mes articles de test tu as sans doute du remarquer que je suis plus adepte des toys clitoridiens que vaginaux. Donc des Satisfyer, des Sona ou des Womanizer qui vibrent et aspire, il y en a pas mal sur le blog.

Mais depuis quelques temps, je suis comment dire … Obsédée Fascinée par le plaisir que peut procurer ce fameux point G, et le squirt. Si bien que depuis quelques temps, je teste pas mal de jouets de ce genre, dans mon coin, afin de te faire cet article précis sur lequel je bosse depuis quelques semaines.

Mon blog s’adressant aux plus novices comme aux plus expérimenté(e)s, petit brief de départ:

Le Point G porte son nom grâce au gynécologue Ernest Grafenberg qui l’a découvert en 1940. Il est situé à environ 3 centimètres de l’entrée du vagin, sur la face « vers le nombril » de ton corps, donc juste derrière la vessie. Certaines femmes sont plus réceptives que d’autres à cette zone, d’où le fait qu’à une période, pas mal de monde se demandait si vraiment cette zone existait.

La stimulation de cette zone très précise promettrait des orgasmes très puissants et très profonds. Pour le trouver, joue avec toi-même, et teste-toi. Mais si pendant ta séance de papouille tu sens une forte envie de faire pipi… Pas de panique, tu es sur la bonne voie!

Et oui, cette envie de faire pipi signifie que ta zone Point G gonfle, et qu’en t’abandonnant complètement et en faisant grimper le plaisir au maximum, tu peux éjaculer et envoyer un jet dans tes draps / dans la tronche de ta moitié / ou bon te semble, ça ne me regarde pas. Parce que le squirt c’est ça: c’est le petit (ou pas) jet qui sort de toi.

Et pour moi, ce squirt est devenu comme une obsession, une sorte de challenge à accomplir. Ne me demande pas pourquoi, la réponse est simple: l’envie d’aller toujours plus loin et de découvrir toujours plus de choses. Et moi qui suis purement clito, c’est un vrai challenge.

Histoire de poser une vérité, au risque de te démystifier le truc:

  • le squirt n’est pas un orgasme. Tu peux squirter sans jouir, jouir sans squirter. Comme un homme (oui, qui croit encore que orgasme = éjaculation masculine ici?).
  • Oui, le squirt, il donne envie de faire pipi, mais ce n’est pas du pipi. C’est un liquide prostatique issu des glandes de Skène (et oui les meufs, nous aussi on a un équivalent de prostate).

« 

Les glandes de Skene sont des glandes diffuses situées entre le vagin et l’urètre, tout le long de l’urètre (canal qui conduit l’urine depuis la vessie jusqu’au méat urinaire situé entre le clitoris et l’entrée du vagin). Ces glandes débouchent par deux petits orifices situés de part et d’autre du méat urinaire. Le tissu des glandes de Skene est semblable à celui de la prostate chez l’homme. Mais, alors que la prostate est une glande bien délimitée, le tissu des glandes de Skene, lui, est plus diffus, ce qui expliquerait que son contenu en liquide soit variable.

Merci Wikipédia.

Synthèse de mon « apprentissage du point G » , à travers 4 objets différents. Ici, je ne vais pas parler performances des sextoys mentionnés parce que je leur ai dédié un article à chacun, mais je vais plutôt te parler sensations et approche.

À ton avis, squirt ou pas squirt? Journal d’une apprentie fontaine obstinée.

La stimulation Discrète

IMG_1277

J’ai commencé à jouer avec ce petit point G grâce au Diver de Picobong. Au début, me sachant purement clitoridienne, je n’étais pas spécialement convaincue par l’utilité d’un oeuf vibrant. Et au fur et à mesure des utilisations, j’ai pu apprivoiser des sensations nouvelles, que je n’avais pu connaitre d’aucune autre manière. Rien à avoir avec une stimulation par les doigts, ou par un zguègue.

Des vagues agréables, diffuses et précises à la fois, et la découverte d’un endroit nouveau. Je pense que je peux être sensible de cet endroit et faire des choses plutôt cool. Ce n’est pas LE jouet que je recommanderais pour péter les plombs et rendre sourd ton entourage, mais je le conseillerais plutôt pour une découverte toute douce des sensations que tu peux ressentir à l’intérieur, histoire de te faire un bon teaser de ce que ton corps peut t’offrir comme bonheurs.

C’est beau putain.

La stimulation Naturelle

Ah, l’Orchidée Structurée de Idée du Désir. Retour aux sources avec un jouet en bois fait exprès pour me faire jouir, et entrer dans le vif du sujet.

Nouveaux apprentissages à l’utilisation de l’Orchidée: la stimulation du point G, c’est une sensation divine. Qui ne m’a pas fait jouir seule, mais divine tout de même. Associée à un autre toy (Womanizer et Zumio, je vous aime), l’orgasme a été explosif.

Je me suis approchée de très très près du très attendu squirt, avec ce bruit du flock-flock caractéristique, avec toujours cette appréhension de me faire pipi dessus. C’est ça qui m’a bloquée, donc c’est cet obstacle que je dois casser pour y arriver.

Ce jouet est juste génial. Mais qu’est ce que ça fait mal aux poignets à force d’insistance… À réserver pour les jours de grande pêche, ou quand la flemme est absente! Et en même temps, c’est tellement chouette d’en chier pour y arriver, la sensation de satisfaction est encore plus forte à la fin. Surtout en jeux à deux. Seule, pas facile de gérer deux mouvements différents avec deux jouets différents. Etape suivante, je réserve l’Orchidée à nos jeux avec Monsieur d’amour.

La double stimulation

DSC_0078

Du coup, frappée par ma flemme mais mon envie d’en foutre partout toute seule comme une grande, mes souhaits ont du être entendus par le Dieu du Sextoy, et il m’a été envoyé le Ina Wave de Lelo. Ca ne pouvait pas tomber mieux. Je te raconte pas l’excitation quand je l’ai ouvert et chargé tout de suite, prête à m’en mettre plein la tronche.

Je m’étais vachement éloignée du modèle rabbit ces derniers temps, après ma découverte des jouets aspirants. Les vibrations? Pfffff, trop mainstream. Et pourtant, le Ina Wave avec son mouvement de vague m’a envoyée tout là bas :

La combinaison parfaite à mon sens: Vibration, mouvement de vague, et un clito qui n’en peut plus. Un point de plus vers ce plaisir de ouf. Pas de gros jet de tuyau de pompier, mais un bon début en terme d’orgasme bien plus profond qu’un « simple » orgasme clitoridien bien salissant. Merci à l’étanchéité du jouet.

La Pulsation

bloggif_5ac112b306555
T’as compris le principe

Cette fois, on passe à un level au dessus : du pilonnage bien bourrin. Tu vois un marteau piqueur? C’est à peu près la même chose. Parfait pour une stimulation va et vient sans finesse et dans l’unique but de te faire péter un boulot: le Stronic G de Fun Factory. Tellement puissant que pas besoin des mains pour l’utiliser, tu peux t’occuper tranquillement de ton clitoris pendant que le Stronic fait son travail.

Et là.

C’est bon, je n’existe plus. Je ne suis qu’une enveloppe vide de toute âme et de toute substance.

Pas non plus de gros squirt, mais un orgasme pas des plus propres. Merci la parure de draps propres et assortis qu’il me reste en rab’, je vais te mettre en place tout de suite.

Mon décès.

Si je devais te résumer l’arrivée de l’orgasme vaginal et du squirt, j’aurais trois conseils importants à te donner:

  1. Ne te prends pas la tête et n’en fais pas une obsession. Ça arrivera quand ça arrivera. Plus tu y penseras, plus tu vas galérer. Sois zen et patiente.
  2. Passe la barrière du « j’ai peur de me faire pipi dessus » . Si tu as cette appréhension, n’espère rien, tu vas te brider toute seule.
  3. Et enfin: choisis bien tes jouets. La forme courbée est importante et même selon moi essentielle.

Je ne suis ni médecin ni sexologue, mon avis n’engage que moi. Mais je pense que toute femme peut y arriver avec une bonne dose de patience, de détente, et des bons outils. Connaître le fonctionnement de son corps et le pourquoi du comment de cette réaction physiologique me semblent essentiels pour arriver à connaître et à apprivoiser toute forme de plaisir.

😘



 

J’aime bien ce genre d’articles thématiques, tournés un peu sous forme « d’exposés ». Les tests, c’est super sympa, mais on aime aussi beaucoup les articles de fond, de réflexion et surtout instructifs. Si tu as des idées de thématiques, n’hésite pas à nous les soumettre!

 


6 réflexions sur “A la conquête du point G.

  1. Coucou,
    Les stimulateurs clitoridien ne te font pas squirter?
    En ce qui me concerne c’est radical 😁 et si j’utilise mon crochet style Pure Wand c’est encore plus intense, autant au niveau des sensations que de la quantité.
    Il est vrai que la patience est importante, car il faut déjà arriver à «réveiller» la zone G et ça se fait en douceur, pour ça l’Orchidée, il n’y a pas mieux 😊

    Aimé par 2 personnes

  2. Coucou ! Et non, même les meilleurs Womanizer ne me font pas squirter… 🤣 J’utilise l’Orchidee un peu comme le Pure Wand, mais je pense que je risque prochainement de me le procurer !
    La patience paiera !
    Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.