L’art de mater des fesses

Bonjour ami(e),

Aujourd’hui c’est à mon tour de parler de l’art de mater des fesses (= pornographie). C’est un sujet que j’aurai besoin d’aborder pour étayer mes propos sur d’autres sujets (que je finirai un jour, promis)

IMG_0292

Je raconte ma vie.

Je n’ai pas envie de perdre mon temps à faire toute une rétrospective sur la première fois que j’ai vu des images de nanas en petite tenue (sur un CD de jeu qu’un pote m’avait passé), ou d’adultes consentant en plein coït (aucun souvenir, ça doit faire très longtemps), donc on va sauter directement à trois périodes qui ont un intérêt, en un rapide résumé : jeune adulte, adulte, vieux con.

J’ai eu pendant mes années de fac mon pc et des quantités déraisonnables de films et musiques qui ne demandaient qu’a se faire télécharger. Si tu es assez vieux pour avoir connu la mule tu sais surement qu’elle réservait parfois son lot de surprises. « Ah, en fait bambi c’est pas le film c’est le nom de la fille. Et le chasseur c‘est lui avec son gros fusil. D’accord. »
IMG_0296

Jusque là ça restait assez sobre. Un gars une fille, du cochon mais pas du sale qui colle aux doigts. C’est plutôt les années qui ont suivi qui ont été… désagréables. Quand j’ai commencé à sacrément m’ennuyer de ma vie que le net était un lieu parfait pour trouver des gens pour discuter et des distractions en ligne. Et sur certain site poubelle (pas de nom je ne fais pas de pub) la quantité de porn en ligne est tout simplement inimaginable. Et sale. Au début tu bloque sur certain truc.

« C’est curieux comme place pour ranger une bouteille de coca »
« Mais à quoi sert donc cette longue chose en latex ? »
« J’ignorais qu’on pouvais faire entrer autant d’etre humain dans un si petit endroit »
« tiens c’est marrant j’aurais jamais pensé que cette partie de l’anantomie était aussi élastique »
« Il va tacher les draps. Et ceux du voisins, et de tout l’immeuble » « mais c’est pas un endroit pour mettre sa main ça »

giphy.gif

Sauf qu’au bout d’un moment, à force de voir tout et n’importe quoi, surtout ce qu’on ne voudrait pas, il y a comme une sorte de totale jemenfouisme qui se crée. La page défile sans meme regarder, plus rien n’impressionne. Et presque rien ne choque. Ce n’est au final rien de plus qu’un exutoire, comme manger un fastfood parce que tu as la dalle et que tu regrette ensuite. Là c’était mater du sale juste pour +faire fonctionner son anatomie+ et regretter ensuite.

b48

Un peu plus tard, dans une phase de remise en question existentielle j’ai eu l’occasion de discuter avec un couple qui assume la présence du porno dans leur vie de couple et ce fut très intéressant, donc je suis revenu au porno. Différemment. Fini les séquences de 30 secondes complètement en gros plan sodomie-faciale surréaliste et irréaliste. Une certaine chaine payante française propose une fois par mois un film, j’insiste, un FILM. Avec un semblant d’histoire et de travail des acteurs hors des scènes de baise. Ben ça change tout. Oui le concept du papa célibataire qui saute la babysitter de ses momes c’est déjà vu, oui l’idée du réparateur de machine à laver c’est risible, oui la PDG qui se fait attraper par la barrista dans le hall de l’hotel c’est pas crédible. Mais ça change et ça apporte presque un intérêt différent, une sorte d’identification plus facile que « j’atttrape la première meuf qui passe par le cheveux et elle va aimer ça ».

Et même qu’on peut apprendre des choses. J’ai en mémoire un film d’Ovidie qui aborde les différentes addictions autour du sexe, c’est presque interessant.

IMG_0301

Changer le monde

(Si tu n’aime pas réfléchir ou qu tu vis dans un monde où les femmes ne sont que tes objets que tu te dois de couvrir de foutre, fuis tout de suite au lieu de venir te plaindre ensuite)

Aujourd’hui, je ne mate pas de porn. Parce que ça ne m’interesse plus et surement que j’en ai trop eu. Ca ne m’interesse plus d’ouvrir twitter et de voir de pauvres nanas se faire bousculer comme du jambon juste pour attraper dans tous les sens mais-toujours-avec-le-sourire, parce que les hommes aiment les femmes souriantes et ne revent tous que de te peter la rondelle jeune demoiselle (et comme il est très sociable il t’en voudra pas que tu invite une amie).
15210192514_9d8aee8e8b_b

Cependant, je n’ai aucun problème avec l’industrie autour du porno. Au contraire, voir que des nanas qui ont couché pour réussir (hahahaha) sont devenues de vraies stars et pourraient plier n’importe quel homme à leur volonté, c’est bien. Voir qu’il y a la queue (hahahaha) devant les salons de l’érotisme ou lorsque’une pornstar fait des dedicaces c’est bien.
Aujourd’hui, j’aimerai comprendre si ces actrices sont sources de fantasme parce qu’elles font à l’écran ce que le monsieur tout le monde ne fait pas à la maison, ou si le monsieur tout le monde devient un sale con aux pulsions animales parce qu’il a vu ça sur internet.

Porn geek
C’est à ça que tu ressemble. Oui oui.

Ma réflexion est la suivante : Si le porno est tellement encré dans le quotidien de tant de gens, pourquoi le porno ne pourrait-il profiter de sa situation pour changer les fantasmes ?
Qu’une femme avec un peu de forme redevienne plus sexy qu’une fillette de 18 ans au corps de petit garçon.
Qu’une nana que se tripote (on sait tous que vous faites ça) ne soit plus un objets de fétichisme mais aussi banal qu’un homme sous la douche.
Qu’assumer quelle puisse dire « non » soit plus sexy que peter le fion d’une serveuse 27secondes après etre entré dans le restaurant (je me souvient pas avoir vu un acteur de boule se prendre un seul rateau).

Réponse : pour le pognon bitch.

200


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.